Objectif Festival

Nos Objectifs, Vos Festivals

La Challenger au HeroFestival de Marseille du week end dernier !

1. Tout d’abord merci de nous accorder cet interview qui sera composé d’une dizaine de questions. Voici la première : Quels sont vos parcours, qu’est ce qui vous a amené vers la production audiovisuelle ?

Marthi : Pour ma part, j’ai démarré mes premiers projets audiovisuels en 2007. Dix ans cette année, c’est une belle occasion de fêter un anniversaire avec Challenger ! Mon premier court-métrage s’appelait “L’écharpe”. Je l’avais tourné dans le cadre de mes études avec une mini DV. Imagine, encore une bande à l’époque. Ensuite de fil en aiguille, j’ai continué à filmer en étoffant les équipes et en variant les sujets. La rencontre avec Thom s’est faite en 2014 chez Fred (of the Dead, entre geeks quoi) et Challenger est arrivé assez naturellement comme l’étape suivante dans mes envies de réalisation.

Hob: de mon côté si on ne compte pas le film que j’avais essayé de réaliser au collège avec quelques copains c’est la première fois que je mets le pied à l’étrier je voulais depuis un moment me lancer mais je butais car je ne savais pas par ou commencer. Avec Marthi ça a été le déclic !

2. Challenger est une vraie success story digne d’une série télé d’un network américain mais il y en a encore qui ne connaissent pas la websérie quelques mots pour la décrire ?

Marthi : Bien sûr. Challenger, c’est l’histoire d’un tueur qui veut en finir avec un sombre secret. Il doit absolument régler une dernière affaire s’il veut trouver la paix intérieure. On ne vous dévoile pas tout mais il va devoir franchir quelques obstacles s’il veut dormir tranquille. Le projet tire son originalité aussi dans son traitement de l’image très eighties ainsi que dans sa bande son particulièrement synthwave.

Hob: Pas mieux 🙂

3. Il y a de nombreuses voix particulièrement connues des cinéphiles français était – ce une volonté dès l’écriture du scénario ou est ce arrivée plus tard, qu’est ce qui vous a motivé à utiliser les voix de ces grands noms ?

Marthi : Ce choix est né en même temps que l’histoire. Dès le départ, il nous est apparu crucial d’assumer le fait de ne pas avoir de dialogues. Nous voulions développer la narration sous forme de témoignages en voix off. Proposer une double lecture au spectateur et de ce fait, donner toujours quelque chose à voir et à entendre.

Hob: Les voix sont pour nous à la fois un hommage et une fierté car ce fut une fabuleuse madeleine de Proust à déguster lorsqu’on enregistrait avec Brigitte Lecordier ou Damien Boisseau.

4. Pourquoi la websérie que vous a apporté ce format en terme de tournage, montage etc par rapport à une série classique ou un film ?

Hob et Marthi : Si on reprend du départ, Challenger était une nouvelle que je rédigeais sur papier. Elle me paraissait trop visuelle pour la laisser en tant que récit, le pilote sous forme de clip narratif s’est imposé de lui-même lorsque je l’ai proposé à Thom. Ensuite, on a voulu développer en allongeant l’histoire. On a pensé au court-métrage mais il dépassait les 25 minutes. C’était hors de question de poster un projet de plus de trente minutes dans l’océan de vidéos qu’est Youtube alors… on a chapitré. Chaque petite partie représentait donc un épisode. C’est là que la websérie nous paraissait propice.

5. Quels sont les références culturelles qui vous inspirent pour vos scénarios ?

Hob: Mes inspirations viennent principalement de la pop culture des années 80/90 que cela soit Cinéma James Cameron , Takeshi Mike TV: Miami Vice , Parker lewis , Airwolf… ou encore comics: Alex Ross, Jim Lee ,jeff loeb, Dave Stevens, Eastman et Laird animation japonaise Akira, Armitage iii, Evangelion City hunter et jeux vidéo, un exemple pour moi Matt est un Hommage à Terry Borgard de Fatal Fury.

Marthi : Pour ma part, Challenger puise des références aussi bien dans du Tarantino que dans du Olivier Marchal. C’est une ôde à un cinéma qui se veut proche de ses personnages, physiquement parlant. On a de la caméra au poing et une façon de filmer qui révèle les regards, les visages, quelque chose proche d’une certaine réalité. Côté couleur, les inspirations vont plutôt vers du Comics (Mignola, Miller ou Hitch) ou la BD Franco-belge (Guarnido, Loisel ou encore Lauffray). Le jeu vidéo fait aussi parti de la donne, difficile d’en citer un car c’est plutôt dans la conception des personnages qu’il se ressent.

 

6. Avez – vous déjà rencontré les auteurs de certaines de vos références, quels souvenirs pouvez vous évoquer de ces rencontres et avez vous envisagé des collaborations ?

Marthi : J’ai eu la chance de rencontrer Olivier Marchal lors d’un festival. C’était après avoir diffusé Challenger donc je lui ai montré le pilote. Superbe surprise car sa réaction a été dithyrambique. On va dire que ça met en confiance lorsqu’on prend autant de compliments de la part d’un aussi bon réal français (selon moi). Pour une collaboration, évidemment, ce serait génial mais on ne va pas s’emballer non plus. J’imagine qu’il doit crouler sous les projets.

Hob: Pour ma part grâce à mes traductions j’ai eu la chance de rencontrer Corin Nemec qui cerise sur le gâteau m’a demandé une dédicace pour Challenger ! , Blague à part ce Monsieur est juste un amour et je ne désespère pas rencontrer Don Johnson et Tsukasa Hojo .

 

7. On se croise régulièrement en convention, et Challenger est nommé (Rio en ce moment) et même primé (Festival Francophone de la Websérie, Bilbao Seriesland et les Asia Web Awards) dans plusieurs concours / festivals, ce genre d’event est une puissante source de promotions quels sont vos retours directs de ces événements (impressions personnelles, motivations pour de nouveaux projets …) ? Et quelles sont vos prochaines dates ?

Hob et Marthi : Les sélections et les prix sont très motivants, c’est en tout cas une réelle satisfaction de voir que le projet est reconnu par des professionnels du milieu (et un peu partout dans le monde). Ils appuieront toujours Challenger comme une carte de visite de très bonne qualité, c’est une base solide pour de futures productions envisagées avec Thom. La grande différence se fait surtout lorsqu’on se déplace directement sur les lieux des événements. C’est là qu’on mesure l’impact du projet. Côté “good vibes”, j’avoue qu’il n’y a rien de mieux !

 

8. Avez vous des projets audiovisuels (ou autre (BD, Manga, Saga audio …) à venir ? (Une exclu peut être qu’on ajouterait dans l’article) ?

Hob et Marthi : Des projets existent. A différents stades d’écriture ou de productions, notre binôme n’a pas dit son dernier mot. Difficile de parler concrètement des projets mais en tout cas, un épisode pilote de “Night Patrol” (nouvelle histoire dans l’univers de Challenger) est tourné et monté. Pour rester sur Challenger, une nouvelle (histoire inédite) est en cours d’écriture et nous parlions à un moment d’un comic book pour développer le parallèle de l’Entremonde. Les idées ne manquent pas en tout cas…

 

9. Merci à vous pour les réponses à ces quelques questions je vous laisse ajouter quelques mots pour conclure cet interview.

Hob et Marthi : Juste quelques mots pour ceux qui de près ou de loin font que Challenger existent sous cette forme. Tous les potes qui nous soutiennent, la famille autour de nous, les internautes qui ont permis dès le départ la production de cette série et maintenant les professionnels qui nous appuient au fil des festivals. C’est une aventure incroyable. Et puis une dernière chose, avec Thom, nous n’avons jamais perdu de vue notre objectif, suivre le but qu’on s’est donné. “Une seule route”. La phrase clé du projet n’a jamais eu autant d’écho.

Hob et Marthi

 

News sur le même thème !

Copyright Objectif Festival © All rights reserved / Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

Objectif Festival will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing. Objectif Festival utilisera les informations que vous fournissez dans ce formulaire pour vous contacter et pour vous fournir des mises à jour et des informations marketing.