Et la 73ème Sélection officielle est …

C’est ce soir que Thierry Frémaux et Pierre Lescure, à nouveau président du Festival de Cannes, ont révélé les 56 films de celui-ci, en compagnie de Laurent Weil, journaliste ciné de la chaîne Canal Plus.

Pour rappel, la 73ème édition devait se tenir en mai dernier, avant que le COVID-19 ne vienne tout chambouler. Nous savions que le dernier Wes Anderson était dans la liste depuis un moment déjà, il était même attendu en film d’ouverture du festival. Evidemment, pas de festival, pas de « Un Certain Regard », séances spéciales ou autres. Seule la sélection officielle a donc été annoncée et elle se présente comme suit :

The French Dispatch de Wes Anderson dont nous avons déjà parlé

Été 85 de  François Ozon avec Félix Lefebvre,   Benjamin Voisin.   
Synopsis : L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu’un été ?

 True Mother   de  Naomi Kawase  
Synopsis :  L’histoire d’un jeune couple, Satoko et son mari Kiyokazu, qui, après une longue et pénible expérience du traitement de l’infertilité, ont choisi de passer par l’adoption pour avoir leur propre enfant. Six ans après avoir adopté un petit garçon, ils reçoivent un appel téléphonique menaçant d’une femme nommée Hikari, qui prétend être la mère biologique de l’enfant et qui est prête à leur extorquer de l’argent à tout prix.

Steve McQueen – Lovers rock et Mangrove

ADN     de Maïwenn,   avec Fanny Ardant,   Louis Garrel …

Thomas Vinterberg – Druk

Jonathan Nossiter – Last Words

Im Sang-soo – Event

Lucas Belvaux – Les Hommes

Yeon Sang-ho – Peninsula

Koji Fukada – The real thing

Daniele Arbid – Passion simple

Marie-Castille Mention-Schaar – Goodman

Emmanuel Mouret – Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait

Farid Bentoumi – Rouge

 Magnus von Horn – Sweat 

Kamen Kalev – February 

Francis Lee – Ammonite

Elie Wajeman – Un médecin de nuit

Oskar Roehler – Enfant terrible

Pascal Plante – Nadia (Butterfly)

Nir Bergman – Here We Are

Ann Hui, Johnnie To, Tsui Hark, Sammo Hung, Yuen Woo-Ping, Patrick Tam et Ringo Lam – Septet : The Story of Hongkong

Ludovic et Zoran Boukherma – Teddy

Viggo Mortensen – Falling

Suzanne Lindon – 16 printemps

Ninja Thyberg – Pleasure

Charlène Favier – Slalom

Miranda – Casa de Antigua

Jimmy Keyrouz – Broken Keys

Samir Guesmi – Ibrahim

Peter Dourountzis – Vaurien

Nicolas Maury – Garçon Chiffon

Caroline Vignal – Antoinette dans les Cévennes

Nora Martirosyan – Si le vent tombe (Should The Wind Fall)

Pascual Sisto – John and The Hole

Wei Shujun – Striding into The Wind 

Dani Rosenberg – The Death of Cinema and My Father Too 

Bruno Podalydes – Les deux Alfred

Emmaniel Courcol – Un triomphe

Laurent Tirard – Le Discours

Laurent Laffite – L’origine du monde

Pete Docter – Soul

Dieudo Hamadi – En route pour le milliard 

Michael Dweck et Gregory Kershaw – The Truffle Hunters

Xavier de Lauzanne – 9 jours à Raqqa

Caroline Vignal – Antoinette dans les Cévennes

Bruno Podalydès – Les Deux Alfred

Emmanuel Courcol – Un triomphe 

Laurent Lafitte – L’Origine du monde

Laurent Tirard – Le Discours

Une liste très diversifiée  avec des habitués, bien sûr, mais aussi avec pas mal de petits nouveaux,  des films avec des histoires contemporaines   et touchantes si l’on en croit les deux responsables du   festival. 

Notre prochain festival devrait être la Mostra de Venise en Septembre, nous vous en parlerons si c’est confirmé.