[CRITIQUE] Eté 85

SYNOPSIS : L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu’un été ? L’été 85…

Ma critique : Vu hier dans une salle quasi vide, chose très étonnante pour un film de la sélection officielle du festival de Cannes, bon alors certes c’est pas un blockbuster, c’est le genre d’histoire d’amourette d’été qu’on a tous plus ou moins vécus pendant les vacances et bien sûr il faut aussi prendre en compte le contexte sanitaire actuel, mais non, peu de public à la séance de milieu d’après midi, dommage pour un film en salles depuis seulement une semaine, et dont la critique de la presse a visiblement était très élogieuse, le trio fonctionne bien, les jeux d’acteurs sont correctes et les décors ainsi que l’ambiance sont vite posé pour qu’on entre directement dans le film, les 2h et quelques passent plutôt vite le rythme de l’histoire est bien soutenu et on est jamais perdu malgré cela. 

“Une histoire d’amour lumineuse et tragique ”  titre le monde, mais on peut vraiment se demander si l’histoire d’amour entre Alexis et David est le centre de tout ou si c’est plutôt le drame qui est au coeur de l’histoire, une chose est sûre le trio des ados a mis tout le monde d’accord tant leur interprétation des personnages était bien jouée.  

En résumé : Un teen movie qui vire au drama comme on en voit régulièrement, un jeu d’acteurs intéressant et un scénario plutôt banal en fin de compte le tout bien réalisé et monté par Mr François Ozon, ce n’est pas mon genre de film habituellement mais je l’ai trouvé sympathique, toutefois je ne pense que je le reverrais, éventuellement lors de son passage télé dans quelques temps



NOTE :
Réal : 4/5
Scénario : 3/5
Photo : 5/5
Jeux des acteurs / actrices : 4/5
Ressenti : 2/5